[Chronique] « l’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle

PSX_20180507_145535Auteur : Laurent Gounelle
Editeur : Pocket
Parution : 1 avril 2010
Genre : contemporain, développement personnel
Pages : 192

Note : ♥♥♥♥♥

Synopsis

Imaginez…
Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où…
Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas heureux.
Porteur d’une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L’éclairage très particulier qu’il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l’aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d’une existence à la hauteur de vos rêves.
Avec L’homme qui voulait être heureux, c’est tout un monde de possibilités nouvelles qui s’ouvre à nous à la lecture de cette histoire passionnante, où l’on découvre comment se libérer de ce qui nous empêche d’être vraiment heureux.

C’est avec le groupe « the love book voyageur » que j’ai pu enfin lire du Laurent Gounelle. Je ne suis pas déçue par cette découverte. Je comprendre maintenant l’engouement pour cette auteur à chaque parution.

« L’homme qui voulait être heureux » est un livre qui se lit vite, dû fait du peu de pages. Mais un livre qui nous fait réfléchir sur nos envies, nos choix et sur notre vie tout simplement.

Le personnage du roman va très bien en apparence mais, il n’est pas heureux. Cela m’a paru bizarre au début de ma lecture, et me suis posée la question du « Pourquoi aller voir un guérisseur à l’autre bout du monde ? »

Au fil des pages, j’ai compris et ai appris beaucoup sur ce qui nous guide et ce  qui peut-être néfaste pour notre avenir. C’est vrai, nous sommes influencer par notre environnement, nos habitudes et notre famille, mais, notre choix de vie, nous appartient.

Il m’a aussi permit de me dire que sourire à la vie (que j’essaye de faire) et de se sentir bien intérieurement ne peut être que bénéfique car, nous renvoyons une image positive aux autres.  L’image de la perfection physique n’hésite pas. Je suis, tu es, nous sommes beaux et il faut le montrer. Si je me sens bien les autres le penseront. Si je me dévalorise les gens ne voudront pas savoir pourquoi et ne chercheront peut-être pas à me connaître. Pleins de réflexions à la suite de cette lecture, que j’essaye de mettre en place sur la durée.

C’est juste pour vous dire que le choix vous appartient. A certains moments, dans la vie, on n’a pas forcément beaucoup de choix, et ceux-ci sont peut-être douloureux, mais ils existent et, au final, c’est vous qui déterminez ce que vous vivez : vous avez toujours le choix, et c’est bien de garder à l’esprit cette idée.

Ce livre est plein de bon sens et nous parle du bonheur que nous avons entre nos mains. Il suffit juste d’y croire et de laisser les gens toxiques de côté. Car en règle général, ils sont là pour nous tirer vers le bas.

Un pur moment de lecture. Un vrai coup de cœur pour la plume de cet auteur et des réflexions qui ressortent après cette courte lecture. Je vais donc découvrir d’autres romans de cet auteur et mon prochain livre sera « Les dieux voyagent toujours incognito »

PSX_20180507_1455354bookine

 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s