[Chronique] « L’espoir sous nos semelles » de Aurore Gomez

« N’allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n’y a pas de chemin pour laisser une trace » (Emerson)

20180513_125951

Auteur : Aurore Gomez
Editeur : Magnard jeunesse
Parution : 10 avril 2018
Genre : Young adult
Pages : 336

Note : ♥♥♥

Synopsis

Imaginez une île au relief escarpé. Tous les deux ans s’y déroule le « trek du Pownal », une course en montagne suivie par des milliers d’internautes. Trente concurrents prennent le départ cette année, en autonomie presque totale. Pour la plupart d’entre eux, tenter l’aventure, c’est caresser l’espoir de quitter l’île. Pour Juno, l’argent de la victoire est surtout le seul moyen de sauver sa famille du naufrage.
Elle sait que, avant elle, d’autres se sont gravement blessés sur le parcours. Elle sait qu’il lui faudra affronter les crêtes vertigineuses, les dangers de la forêt, les bêtes sauvages, les autres concurrents et leurs redoutables stratégies.
Mais est-elle préparée à la douleur quotidienne, aux souvenirs qui anéantissent ? À tout perdre si elle ne gagne pas ?

Quand j’ai vu le livre dans ma librairie, il me fallait le lire 1) pour découvrir les romans de cette maison d’édition 2) pour la 4ème de couv’ qui m’avait emballée et 3) pour la plume de l’autrice que je ne connaissais pas.

Le livre/La ME

thGTFDGZNM

La première de couv’ nous met déjà dans l’ambiance, le froid de la montagne et de la difficulté que Juno va devoir affronter pendant ses 1000 kilomètres de marche. Le titre est donc très bien choisi car va-t-elle atteindre son objectif gagner ce trek pour sauver sa famille?

Les dos de cette ME est unique par cette flèche de couleur rouge ou bleue. Les titres des romans sont souvent sur fond noir et les noms des auteurs sont sur fond jaune ou rouge. dosEn somme des dos très colorés qui flashent dans les rayons 😉

20180515_105214Les 4èmes de couverture sont juste très sympathiques. Le synopsis est écrit en jaune sur fond noir et le sujet dominant du roman est noté en rouge. J’aime bien aussi la petite ligne verticale qui rappelle la couleur du dos.

Trop contente de ce roman de chez Magnard. J’adore l’écriture très aérée qui permet de lire aisément ainsi que les petites citations que l’on trouve au fur et à mesure de notre lecture.

Je crois que les romans de cette ME sont approuvés et vont être lus très prochainement. En plus je viens de voir qu’il existait un thriller donc il va falloir que je me le commande :-). Ma Pal ne va jamais diminuer.

Je viens de vous décrire le coup de cœur que j’ai pour cette ME et sur leurs livres mais le roman  » l’espoir sous nos semelles «  je vais peut-être vous en parler.

Je n’ai mis que ♥♥♥ car j’en attendais plus. Plus de détail sur la difficulté de chaque épreuve.

Car, quand j’ai lu la 4ème de couv, je m’attendais à un style à la « Hunger games », des internautes qui lancent des défis, des épreuves plus impressionnantes les unes que les autres et rien. Les internautes sont juste là pour mettre des commentaires et c’est seulement vers le milieu du livre que j’ai tressaillie. Donc un peu déçue par le peu de dynamisme au niveau des actions. Peut-être que cela aurait été trop long pour le roman mais j’aurai aimé ressentir la dureté et être dans l’aventure du trek. Mais ce n’était peut-être pas ce que l’autrice voulait mettre en avant.

Si sur ce point je n’ai pas été happée par les kilomètres de marche de Juno. J’ai été admirative sur sa force de caractère et d’entraide indirecte vis à vis de ces coéquipiers et de son père. L’envie de gagner et de se surpasser pour les proches qu’elle a perdu et, pour ceux qui restent. Juno est un personnage très attachant, très fleur bleue et parfois naïve. Ce qui fait d’elle une personne dont on se méfie moins dans le trek.

Une bonne bouffée d’air pur avec cette lecture qui nous permet de nous recentrer sur ce qui nous touchent le plus et sur ce qui nous entourent. Et, nous permet également de nous dépasser dans tous les domaines.

La plume de l’autrice est fluide et nous fait ressentir le parcours et les pensées quotidiennes de Juno et des autres personnages de cette histoire. L’autrice nous émerveille par les très beaux descriptifs des paysages.

En tout cas, j’ai aimé me ressourcer dans ces lieux sans les kilomètres à parcourir. Une belle lecture de totale dépaysement.

20180513_1259514bookine

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s