[Thriller] « Dust » de Sonja Delzongle

PSX_20180511_125324.jpgAuteur : Sonja Delzongle
Editeur : Folio policier
Parution : 1 avril 2016
Genre : Thriller
Pages : 560

Note : ♥♥♥♥

résumé article

Quelque part en Afrique, la mort rôde…
2010. Dans un terrain vague de Nairobi, un gamin à vélo s’amuse à rouler dans une grande flaque sur le sable ocre. Du sang humain, répandu en forme de croix. Sans le savoir, le garçon vient de détruire une scène de crime, la première d’une longue série. 2012, à Nairobi. Une femme albinos est décapitée à la machette en pleine rue. Le tueur a emporté la tête, un bras aussi. Elle a été massacrée, comme beaucoup de ses semblables, parce que ses organes et son corps valent une vraie fortune sur le marché des talismans. Appelée en renfort par le chef de la police kenyane, Hanah Baxter, profileuse de renom, va s’emparer des deux enquêtes. Hanah connaît bien le Kenya, ce pays où l’envers du décor est violent, brûlant, déchiré entre ultramodernité et superstitions. Mais elle ne s’attend pas à ce qu’elle va découvrir ici. Les croix de sang et les massacres d’albinos vont l’emmener très loin dans les profondeurs du mal.

avis

Je n’aurai jamais lu ce roman s’il n’avait pas été proposé sur le groupe « The love book voyageur ». De l’intrigue, des rebondissements et de beaux décors au détour des croix de sang. En plus, j’adore tout ce qui touche au profilage et là j’ai été happée par l’histoire. Des affaires non élucidées qui durent depuis 2 ans et dès les premières pages l’autrice dresse le décor d’une scène de crime.

Un thriller envoûtant peut-être dû à l’ambiance de sorcellerie et de vaudou et, au lieu magique qu’est le Kenya.

Dans ce thriller, j’ai ressenti et repensé aux odeurs, aux couleurs de ces marchés africains, aux enfants qui viennent pour les bakchichs (les stylos Bic, argents, bonbons…) que j’ai connu lors de mes voyages. Une très belle description de ces lieux mais également de la misère de la population et des sacrifices.

la vie n’est rien, ici, semble-t-il. Du moins la vision n’en est pas la même qu’en Occident. En revanche, le fait de tuer, qui est un acte du quotidien, revêt parfois une dimension sacrée, mystique. L’acte de tuer serait même au-dessus de celui de donner la vie. Preuve en est cette notion omniprésente de sacrifices humains. C’est aussi un acte qui se monnaye facilement.

Même si j’avais un petit doute sur le tueur, je me suis vraiment mise dans la peau de Hanah Baxter lors de ses inspections. Hanah est une tête brulée et n’a pas peur de prendre des risques. Une très belle complicité entre elle et Ti Collins, son ami kenyan, qui fait de cette équipe un beau tandem.

Nous pouvons cependant, être perdu dans la multitude de personnages. Mais chacun a un rôle bien à lui dans l’avancée de l’histoire car tout est tellement bien imbriqué que l’histoire se lit facilement.

Mon intuition concernant le meurtrier était presque la bonne. J’aurai pu être une profileuse dans une autre vie 🙂 J’ai donc passé un très bon moment de lecture car ce thriller est très bien mené du début à la fin.

Un thriller palpitant – A découvrir en cliquant ici

PSX_20180511_1253244bookine

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s