[J’ai lu] Purple Heart

#Avis polar

Purple heart t1

 

 

𝐏𝐮𝐫𝐩𝐥𝐞 𝐇𝐞𝐚𝐫𝐭
𝐓𝐨𝐦𝐞 𝟏 – 𝐋𝐞 𝐬𝐚𝐮𝐯𝐞𝐮𝐫
𝐖𝐚𝐫𝐧𝐚𝐮𝐭𝐬 & 𝐑𝐚𝐢𝐯𝐞𝐬

𝐋𝐞 𝐥𝐨𝐦𝐛𝐚𝐫𝐝 – 𝟏𝟑/𝟎𝟗/𝟐𝟎𝟏𝟗 – 𝟔𝟒𝐩. – 𝟏𝟒,𝟒𝟓€

 

Capture d’écran (12)

 

New York, années 50. Josuah Flanagan a survécu à la guerre. Il en est même revenu décoré de la Purple Heart, l’une des plus prestigieuses médailles de l’armée américaine. Désœuvré, il se met au service d’un puissant cabinet d’avocat en tant qu’enquêteur privé.

Des bas-fonds de la cité jusqu’à ses plus hauts gratte-ciel, il va plonger dans un monde inconnu, tissé de complots et de secrets inavouables.

Pour Josuah, la guerre n’est pas terminée. Elle a seulement changé de visage.

Capture d’écran (10)

Une bande dessinée qui se lit relativement vite et qui retrace les dégâts que la guerre a causé sur l’homme et sa réadaptation à la vie civile. Un graphique très réaliste qui reflète l’atmosphère de l’époque.

Un peu interloquée au début en voyant cette illustration et cette planche. Vous ne trouvez pas qu’il y a une ressemble avec Brad Pitt et que les auteurs ont fait un petit clin d’œil au film Et au milieu coule une rivière ?

BP EAMCUR

 

Petit bémol, ce n’est pas une bd à mettre entre toutes les mains vue les propos crus tenus et le réalisme des scènes de nu mais bon c’est juste un petit détail. Moi qui voulais le faire lire à ma première, je vais attendre un peu pour le glisser entre ses mains. Je suis assez ouverte d’esprit mais de toute façon, je pense que ça ne lui plaira pas. Pour elle il n’y aura pas assez de vraies romances et trop de tortures psychiques et psychologiques.

C’est juste un petit aparté, j’ai été totalement plongée dans l’histoire de Josuah et son penchant pour les belles demoiselles en détresse. J’ai juste avalé cette bande dessinée même si je me suis doutée de la magouille qui se profilait.

Si vous cherchez une ambiance glauque, du libertinage féminin, des bastons, des complots et des secrets inavouables ça ne peut que vous plaire. Sinon c’est un thriller construit sur le principe du bon et du mauvais, de la haute société et des autres. Des clichés très actuels. Pourtant nous sommes juste soixante-dix ans en arrière dans cette bande-dessinée.

Les petits plus qui m’ont plu, c’est ce côté Bad boy écorché de Josuah. Il donne un ton à cette histoire. Mais également les pensées profondes et les relations tissées au fil de ces années d’horreurs de guerre.

Une façon toute particulière dans cette bande-dessinée de faire des petits paragraphes pour retranscrire l’histoire des confiscations de bien, de la vie, et des actions de chacun des protagonistes de cette histoire.

Les auteurs m’ont embarqué dans leur histoire grivoise et leurs graphismes de cette époque bobo. J’ai hâte de lire la suite et de me plonger dans d’autres enquêtes en vue de connaitre la vérité sur ce devoir envers la Purple Heart et de voir évoluer par la même occasion le personnage principal.

……………

Je remercie le club sang de Bepolar et les éditions Le lombard pour ce service presse.

À bientôt pour une nouvelle chronique.

cropped-screenshot_20180618-145515554939271.jpg

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s