[6-2020] Peine capitale de Isabelle Villain

Je remercie une fois de plus Joël, éditeur de chez Taurnada pour ce service presse.

Genre : ThrillerEditeur : Taurnada Parution : Avril 2019

Peine capitale t1

 

https://amzn.to/3c0tLv0

Capture d’écran (10)

Une histoire haletante super bien ficelée. Isabelle Villain arrive à nous propulser dans cette enquête dès le premier chapitre et impossible de lâcher l’histoire.

C’est une relecture mais j’ai été une fois de plus prise au piège dans cette intrigue à la sauce « Esprit criminel » à la française. L’autrice arrive à nous faire douter et à nous faire ressentir l’angoisse crescendo.

Cette première enquête nous amène à nous interroger sur l’acceptation, le deuil et la remise en question de l’être humain. Tel n’est pas le cas de notre tueur en série qui n’a aucun scrupule. Jusqu’au dernier chapitre, même si je pense qu’il y avait des indices pendant toute ma lecture, je ne me souvenais plus de qui était ce meurtrier qui laisse des traces flagrantes de son passage derrière lui et surtout, pourquoi il s’acharne sur ces personnes. Comme le montre la couverture c’est une question de justice mais pas à l’aveuglette.

Cette première intrigue, nous montre aussi le masochiste de certains hommes sur la place de la femme haut gradée. On peut donc comprendre notre commandante qui a un caractère fort sans se mettre en avant par son statut et son physique attrayant. C’est un personnage qui s’est se faire respecter et qui a l’air d’être appréciée par la majorité de ses confrères.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Antoine l’ami de longue date de notre chef. Un duo percutant et très touchant. On perçoit cette amitié et se besoin de s’éponger. Et comme toute amitié il y a quelques anicroches qui ne font que renforcer leurs liens et nous demander si un jour ils sortiront enfin ensemble.

Des meurtres, des flashbacks, de la tension et du suspense que de bons ingrédients pour une histoire palpitante. C’est une plume que j’admire beaucoup pour l’enchaînement des actions et pour la personnalité de ses personnages. J’avais eu un coup de cœur pour « Mauvais genre » et je l’ai encore pour cette première enquête du commandant Lost.

Coup de coeur

À bientôt.cropped-screenshot_20180618-145515554939271.jpg

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s