[Contemporain] Oublier mon père • Manu Causse

 

Editions : Denoël • Parution : Août 2018 • Pages : 303

résumé article

– Pas la peine de chialotter, je ne t’ai pas fait mal, m’assure ma mère chaque fois qu’elle me gifle.
Sud de la France, années 90. Alexandre grandit auprès d’une mère autoritaire et irascible. Elle veut à tout prix qu’il oublie l’image de son père disparu prématurément. Bon garçon, il s’exécute.
Devenu photographe, Alexandre se révèle un adulte maladroit, séducteur malgré lui, secoué par des crises de migraine et la révolution numérique.
A quarante ans, il échoue dans un petit village de Suède pour y classer des images d’archives. Il lui faudra un séjour en chambre noire et une voix bienveillante pour se révéler à lui-même et commencer enfin à vivre.
Oublier mon père parle de la construction de l’identité masculine, des mensonges qui nous hantent et de la nécessité de s’affranchir du passé.

avis

Faisons-nous les bons choix de mentir, de partir pour le bien être de notre progéniture ?

Dans ce roman Alexandre vit avec une mère tyrannique, toxique qui lui a menti toute sa vie et d’un père absent physiquement et psychologiquement, qui ne rêve et pratique que le ski. La vie d’Alexandre va être fragilité du fait de son identité affective. Alexandre est un enfant meurtri par le manque d’identité et de sociabilité. Ce n’est quand sixième où il doit intégrer un nouvel univers, le collège, qu’il va ressentir du harcèlement et de l’humiliation de la part de ses camarades. Il est en marge de la société, il ne connaît les cours que par correspondance ou infliger à coup de gifle par sa mère. Alexandre va grandir avec des mensonges et penser que tout ce qui lui arrive, il le méritait et le mérite encore.
L’amour forcé, il apprendra à gérer car il ne connaît rien d’autre. Il va reproduire les mêmes erreurs, il va s’enfermer dans son monde rempli d’angoisse et de persécution. Il rencontrera des personnes qui ressemble à sa mère et il essayera de s’en échapper comme son père.

Un roman bouleversant sur la place d’un enfant devenu homme blessé. Un roman fragile qui laisse réfléchir sur les conséquences qu’une éducation peut engendrer sur l’avenir d’un enfant.

screenshot_20180618-14551555493927.jpg♦ Retrouver « Oublier mon père  » sur Amazon en format Kindle ou en format broché

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s