♥♥♥♥ « Noël en décembre » de Bernard Tirtiaux

Bonjour chers lecteurs et lectrices,

     J’ai cru que j’allais refermer ce roman à la trente-cinquième page. J’ai, pour une fois, regardé les critiques qui étaient toutes élogieuses. Ce qui m’a incité à poursuivre ma lecture.

linediv1Le roman :

68800522_13888018

Titre : Noël en décembre

Auteur : Bernard Tirtiaux

Editeur : A vue d’œil

Parution : Octobre 2015

Pages : 380 p.

Prix : 18€

 

linediv14ème de couverture :

     Juin 1914, après une année universitaire à Bruxelles, Klara s’apprête à rentrer chez elle sans avouer à sa famille qu’elle est enceinte. Pendant le voyage, elle accouche prématurément et confie sa fille, Luise, aux fermiers wallons qu’ils l’ont aidée. La guerre éclate et Luise est élevée avec les autres enfants des fermiers dont le petit Noël, de quatre ans son aîné, qui deviendra son protecteur. Et lorsque, huit ans plus tard, Klara vient reprendre Luise, le cœur de Noël est brisé. Malgré les nombreux événements qui, chaque fois, les séparent, il ne cessera de chercher celle qu’il aime plus que tout.

     Ce beau roman parcourt trente années d’absence et de passion racontées par Noël comme une longue lettre adressée à Luise qu’il espère toujours retrouver.

linediv1Mon avis :

C’est donc la première fois, que je lis une histoire sur la première et plus particulièrement sur la seconde guerre mondiale. Les camps de concentration, l’extermination des juifs et la cruauté que tout cela a engendré.

Je garde le regret de n’avoir pas consigné par écrit ou enregistré ces histoires, d’avoir perdu à mon tour au fil des années ces trésors de notre passé familial à la fois pittoresque et nourricier sur le plan humain.

     Ce livre est un roman épistolaire. Noël y raconte sa vie, de juin 1914 à décembre 1945, sous forme de missive à, et pour sa sœur tant aimée, Luise. Il nous fait vivre et endurer le poids de cette guerre. Il nous fait ressentir son amour pour Luise qu’il a vu naître, grandir et partir. Il nous fait repenser à la censure de l’écriture et d’expression qu’il y avait à cette époque. Il nous fait pleurer sur les milliers de défunts connus et inconnus de sa vie.

On s’émeut des bébés jusqu’à en devenir gâteux mais la vérité est qu’ils sont vilains, objectivement peu séduisants.

     Ce roman est poignant. De faits réels et certains, qui n’ont été publié que des années après la guerre. Ils m’ont permis de me documenter sur Hitchcock dont Noël fait référence.

C’est banalité de dire que toute guerre est affreuse. On le sait tous et cela n’empêche pas les hommes dans leur bêtise de remettre périodiquement le couvert.

Ce roman est bouleversant sur cette tranche de vie de Noël de son enfance à l’âge adulte. Sa famille, l’amour pour ses prochains sont ses centres d’intérêt. Il prendra de multiples risques pendant ces trente années, qu’il nous décrit magnifiquement.

Un livre à découvrir pour cette écriture très poétique et mélodramatique.

Un livre que je suis enchantée d’avoir découvert par hasard sur l’étagère de ma médiathèque. Un livre que l’on n’oublie pas. Merci à l’auteur, Bernard Tirtiaux, d’avoir retranscrit cette histoire. Le neuvième et dernier qu’il est écrit à ce jour.

linediv1A bientôt et bonne lecture

Note : ♥♥♥♥

20180301_131943

4bookine

 

 

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s