[Chronique] « Tu me plais » de Jacques Expert

« Le pouvoir exceptionnel du héros ordinaire est son humilité.PSX_20180504_154344.jpgAuteur : Jacques Expert

Editeur : Le livre de poche
Parution : 3 juin 2015
Genre : Thriller
Pages : 192

Note : ♥♥♥♥

Synopsis

Quand, par une succession de hasards, Vincent se retrouve assis face à Stéphanie sur la ligne 1 du métro parisien, la scène a tout d’une belle rencontre. La jeune femme tombe immédiatement sous son charme ; lui, semble fasciné par le galbe et la finesse de son cou. Mais ce coup de foudre pourrait bien se révéler fatal… Car, sous ses airs enjôleurs, Vincent dissimule de terrifiantes pulsions. Hasard de l’existence ou force du destin, comment sauver Stéphanie des griffes de ce funeste séducteur ?

J’ai débuté la lecture de ce roman dans le métro. Une belle façon de me mettre dans l’ambiance. En effet, tout se déroule sur la ligne 1 du métro parisien. Nous suivons l’idylle débutante entre Vincent et Stéphanie. Deux personnages magnifiques. Vincent est expert pour attraper à l’hameçon ses belles proies grâce à son charme et à son savoir. Stéphanie a très vite mordu à l’appât, au point d’en oublier sa vie actuelle. La discussion ne pouvait que faire tilt entre ces deux personnages. Pourtant, j’ai toujours entendu dire qu’il ne fallait pas parler aux inconnus. Stéphanie aurait peut-être dû se souvenir de cette phrase. Parfois elle peut sauver une vie 😉 

Une histoire qui fait froid dans le dos. Une histoire qui pourrait vraiment arriver. A part un petit détail, les usagers du métro parisien ne se parlent que très rarement, car tout le monde est solitaire et a peur d’être agressé. J’ai remarqué aussi, que quand on sourit on n’est considéré comme étrange. Ça laisse quand même réfléchir sur l’utilisation ou pas des transports en communs.

Une intrigue bien menée car j’avais envie de connaître le dénouement de cette idylle. Savoir comment le brigadier-chef Charland allait clôturer l’affaire tellement il se démène à trouver ce tueur en série. Dire qu’il est passé à côté d’eux sans le savoir. J’avais même l’impression d’être sur le strapontin et d’entendre la conversation de Vincent et Stéphanie derrière moi. Ca m’a fait penser que dans nos métro les oreilles écoutent par curiosité mais que les personnes ne se posent pas plus de question alors que tout peut arriver. C’est ce que le brigadier-chef a fait lors de son trajet et j’avais tellement envie de lui dire « mais c’est pas vrai, retourne toi bon sang ! ». C’est fou comme une lecture peut nous transporter et nous donner envie de faire bouger les personnages.

J’ai vraiment adoré ma première lecture de cet auteur. La plume est captivante, envoutante. Elle nous fait ressentir les secousses du métro, les habitudes des usagers et les différentes tensions de chacun des personnages qui animent cette histoire car il n’y a pas que nos trois héros dans cette histoire.

Merci Jacques Expert – que j’ai rencontré lors des 30 ans de la griffe noire – d’avoir attiser ma curiosité sur le QR code. Une fin surprenante à laquelle je ne m’attendais pas.

PSX_20180504_1543444bookine

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s