[Chronique] « Doigt donneur » de Louis Langlois

20180523_1124431244961785.pngAuteur : Louis Langlois
Editeur : Evidence Editions
Collection : Clair-obscur
Parution : Avril 2017
Genre : policier
Pages : 376

Note : ♥♥♥♥

Synopsis

Un procureur de renom est retrouvé égorgé, dans son appartement bordelais, par son concierge. Le Commissaire Lagardère, chargé de l’enquête, découvre, non loin du cadavre, un fragment d’auriculaire appartenant probablement à l’agresseur. Le policier se heurte très vite aux hommes de loi qui aimeraient bien laver leur linge sale en famille. Il est écarté et envoyé en Asie du Sud-est avant d’être placé dans un placard doré. C’est sans compter avec son obstination et les révélations d’un jeune généticien…

Quand le grand banditisme s’acoquine avec des magistrats et des politiciens corrompus et pervers, les victimes ont peu de chances de voir leur sort s’améliorer.

Merci à Evidence-éditions pour l’envoi de ce service presse

la collection clair-obscur ,dirigée par Jennifer et Véronique, est vraiment bien achalandée et le premier livre m’a attiré : par sa première de couverture et son titre qui m’a intrigué.

Capture d_écran (6)
Je n’ai pas été déçue par cette lecture qui se déroule à Bordeaux.
Au début, j’ai été un peu perdue dans la découpe des chapitres. Deux histoires s’imbriquent dans ce roman. Celle de résoudre le meurtre de Jean De La Porte, Procureur de la République. Et, celle de Sébastien, chercheur en génétique. Une fois mise dans le bain, je ne me suis plus arrêtée car je voulais savoir quand les deux histoires allaient se retrouver et surtout pourquoi.

Je me suis mise dans la peau du commissaire Hugo Lagardière. J’ai été bringuebalée comme lui dans bordeaux et en Malaisie dans le but de nous éloigner du vrai coupable. J’ai ressenti cette pression que peuvent exercer les gens de pouvoir sur la classe soit disant inferieure. J’ai perçu les dérives de la génétique qui font froid dans le dos. Des avancées qui verront peut-être le jour dans notre futur.
Ce roman est vraiment prenant, stressant et angoissant. Un vrai polar à l’ancienne qui mérite d’être lu tant la plume est addictive.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s