[3-2020] Le manteau de neige de Nicolas Leclerc

Hello,

Aujourd’hui encore je vous parle d’un premier roman. Premier coup de cœur de l’année. Je remercie les éditions Seuil et Bepolar pour cette magnifique et angoissante découverte.

Genre : Thriller horrifiqueEditeur : SeuilParution : 6 février 2020

Le manteau de neige

https://amzn.to/2tBmsZ4

Capture d’écran (10)

C’est une claque ce roman. Impossible de le lâcher tellement il est prenant. Dès le prologue le lecteur est dans l’ambiance. Une grand-mère catatonique depuis des lustres se lève pour égorger son mari. Une enfant de 16 ans qui devient incontrôlable depuis l’enterrement de son grand-père. Un mère très cartésienne, un père qui veut croire sa fille et des personnages secondaires qui entrent dans cette intrigue schizophrénique.

C’est juste angoissant à souhait et en plus, ça ne s’arrête jamais de monter en puissance dans ce premier roman de l’auteur. Une première partie qui porte sur les évènements liés à l’haptophobie et les manipulations que les individus peu scrupuleux peuvent en faire. Une seconde partie sur l’histoire de cette famille très torturée.

Un roman qui pourrait se décliner en film. La lecture est tellement visuelle que le lecteur est plongé dans cette atmosphère, cette froideur et cet univers paranormal. Pas de temps mort et le dénouement est juste un coup de poing. J’avais l’impression de relire un Stephen King.

Le lecteur prendra donc connaissance d’une pathologie que je ne connaissais pas l’haptophobie, la peur du contact et la mise à distance des gens. Katia est sujette à l’haptophobie et a également des visions paranormales, un don de médium avec lequel il va falloir qu’elle se familiarise . Une inquiétude pour les parents et une incompréhension pour le domaine psychiatrique. Katia est un personnage énigmatique coincé entre trois personnalités, la sienne et celle de deux ombres maléfique et bienveillante. Une histoire de famille impeccablement ficelée, entre le présent et le passé qui met le lecteur dans une transe constante pendant sa lecture. Des scènes cruelles, des pensées profondes et un lecteur dans l’inquiétude et une impression psychologique puissante. Des phénomènes que j’ai pu entendre autour de moi et une représentation de faits dans cette lecture.

On n’y croit, on n’y croit pas mais on plonge dans cet univers bien fourni que nous livre Nicolas Leclerc. Une lecture où les pages filent toutes seules.

Coup de coeur

À bientôt.cropped-screenshot_20180618-145515554939271.jpg

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s